Présentations d'ouvrages

L’archéologie à l’atelier de Clotilde Proust

Quelques mots de Maëva Casares

Fouilles, quêtes, trésors, vestiges… un bien large vocabulaire pour désigner la recherche des traces de notre passé. Faire des fouilles pour étudier et comprendre notre histoire va de pair avec la détérioration inévitable de ces vestiges dans le processus de conservation, y compris dans les musées. Responsable du laboratoire de conservation du musée d’Archéologie nationale, Clotilde Proust analyse les pratiques anciennes qui n’assuraient qu’imparfaitement la conservation du patrimoine. Ce retour sur le passé permet de mieux appréhender les stratégies à mettre en place à l’avenir… C’est un ouvrage fort documenté dont la lecture peut nous concerner directement pour la conservation de notre mobilier archéologique.

Vous le retrouverez à la bibliothèque de la S.A.T. sous la cote 040.100.600 ARC.

0 comments on “L’archéologie à l’atelier de Clotilde Proust

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :